news

Un atelier pour l’étude de la relation prédateur-proie

19 août 2021
STAFF LWA EU

En juin dernier, dans le cadre magnifique du parc national de Stelvio, s’est tenu le premier atelier en présentiel pour la coordination des actions A4 et C3 du LWA EU. Quelles sont ces actions ? Des actions visant à mieux connaître la « relation proie-prédateur », c’est-à-dire la manière dont le loup influence le nombre et la densité des populations de ses proies sauvages… et vice versa.

Des partenaires italiens, slovènes et français sont impliqués dans le développement de cette étude : le Parc national du Stelvio (PNS), Le Aree Protette Alpi Marittime (APAM), l’Université de Ljubijana (UL), le Service forestier slovène (SFS) et l’Office français de la biodiversité (OFB). Les zones d’étude identifiées sont au nombre de 4 : dans 3, les loups et leurs proies sont présents de manière stable (Italie, France et Slovénie), tandis que dans 1, le loup n’est pas encore présent (Italie). L’objectif est de capturer et d’équiper de colliers GPS les proies et les loups.

L’action A4 est l’action préparatoire de l’action de conservation C3 qui mettra en œuvre l’étude de terrain. Le but de cet atelier était de stimuler un échange entre les techniciens de terrain et les chercheurs impliqués dans l’étude. Ceci est très important pour obtenir des données uniformes, standardisées et comparables. Après de nombreuses réunions en ligne, c’était la première occasion pour les partenaires du projet impliqués dans les actions de se rencontrer en personne et de discuter des méthodes de terrain, telles que les captures et le suivi.

L’un des principaux objectifs de l’action C3 est de comprendre les effets de la chasse et de la prédation sur les populations d’ongulés sauvages. C’est pourquoi les chasseurs sont directement impliqués dans l’action, en participant aux captures et à la collecte de données.

If you want to know more about C3 action stay tuned on our web site and you’ll get soon more info!