Communication Lupi urbani news

En ligne : Stratégie pour la documentation et la gestion des loups hardis dans la région alpine

21 avril 2022
STAFF LWA EU

La Stratégie opérationnelle pour la documentation et la gestion des cas de loups hardis dans les régions alpines, un document produit dans le cadre de l’action A7 de LIFE WOLFALPS EU, est en ligne et téléchargeable sur notre site web.

Ce document vise à fournir des conseils de gestion pour l’identification et la documentation des loups hardis. Qu’est-ce qu’un loup hardi ? C’est un loup fortement habitué à l’homme, dont il n’a pas peur, et qui est capable d’approcher des personnes à pied, de manière répétée, à une distance inférieure à 30 m, selon la définition de la Large Carnivore Initiative for Europe (LCIE), le groupe spécialisé dédié aux grands carnivores de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). La LCIE a produit en 2019 les lignes directrices pour la gestion des loups hardis, le document de la LWA EU l’a adapté comme protocole de référence à l’échelle alpine.

Avec l’expansion de la population de loups dans les zones plus densément peuplées des collines et des plaines, le nombre d’observations dans les zones habitées augmente. Il convient toutefois de préciser que le fait qu’un loup fréquente des zones habitées ne signifie pas en soi que l’animal est téméraire. Les loups peuvent s’approcher des établissements humains, parfois même en plein jour, surtout en automne et en hiver. Les rencontres rapprochées avec une voiture ou les occurrences sporadiques dans des conditions environnementales particulières (par exemple en cas de vent fort) sont des comportements naturels pour les loups.

De plus, les loups hardis ne sont pas nécessairement dangereux pour l’homme, mais pourraient potentiellement l’être étant donné leur propension à tolérer l’homme même à très courte distance.

Les loups hardis sont des animaux qui ont perdu leur méfiance naturelle envers les gens et se laissent approcher. Pourquoi un loup devient-il confiant ? Parce qu’il a subi un processus d’habituation, c’est-à-dire qu’il n’associe plus la présence humaine à un danger, souvent parce qu’il trouve un renforcement positif (une sorte de « récompense ») lorsqu’il pénètre dans les zones habitées, notamment les sources de nourriture facilement accessibles. Un conditionnement positif répété peut conduire à une forte accoutumance aux agglomérations et aux personnes, ce qui est la principale cause du développement d’un comportement téméraire.

Téléchargez le document ICI

Pour éviter que les loups (et les autres carnivores, du plus petit au plus grand) ne s’approchent des maisons et ne s’habituent, il est très important de travailler sur la prévention, c’est-à-dire d’adopter un comportement qui limite la présence d’éléments attractifs dans les zones d’habitation, par exemple ne pas laisser de déchets organiques à l’extérieur de la maison, ou de la nourriture pour animaux. Il est très important de ne jamais donner de nourriture à un loup qui se promène près des maisons, ou d’essayer de le filmer (comme cela s’est produit dans certains cas, par exemple à Otrante). Cela renforce l’accoutumance envers les personnes.

En ligne : Stratégie pour la documentation et la gestion des loups hardis dans la région alpine - Life Wolfalps EU
Des consignes pratiques : ne pas approcher du loup, ne pas le nourrir ni laisser de nourriture en extérieur, ne pas laisser ses animaux domestiques en liberté et les tenir en laisse lors des randonnées.

Nous parlerons des loups hardis et de leur gestion lors de la prochaine conférence thématique du LIFE WOLFALPS EU, qui se tiendra à Forte di Bard, dans la Région de la Vallée d’Aoste, le 29 avril 2022. Vous pouvez vous inscrire au webinaire Zoom à ce LIEN. Une traduction en direct italien/anglais et anglais/italien sera proposée.