news

Journée d’entraînement pour l’unité canine anti-empoisonnement

19 août 2021
helene.fournet@ofb.gouv.fr

Une journée de formation pour les unités canines anti-empoisonnement du LWA EU a eu lieu le 22 juin. Les nouvelles unités cynophiles impliquées étaient celles de la Ligurie (RELI), de la région Lombardie (RELO) et de l’Université de médecine vétérinaire de Vienne (VUW).

L’entraînement est très important pour suivre les progrès des chiens, évaluer leurs performances et travailler sur leurs éventuelles déficiences. De telles réunions sont également très importantes pour le travail d’équipe, pour favoriser la coordination entre les différentes unités canines anti-empoisonnement, ce qui est essentiel pour les performances sur le terrain.

En quoi consiste la formation des chiens anti-empoisonnement ? Les chiens apprennent à identifier et à rapporter un objet cible, qui au début a une odeur neutre, dans différents contextes environnementaux (champ, forêt et route) et dans un rayon d’action différent : d’une zone limitée à une zone très étendue. Ensuite, des odeurs cibles spécifiques, comme la viande, les œufs ou différents poisons, sont introduites et également entraînées dans différents environnements.

Lors de cette réunion, pour la première fois, toutes les nouvelles unités canines du projet étaient présentes ensemble et ont eu l’occasion de s’entraîner ensemble. Cela a permis d’apprendre les uns des autres en regardant les autres unités s’entraîner et d’échanger des expériences.

La formation des unités canines anti-empoisonnement fait partie de l’action A3 du LWA EU, et est cruciale pour la constitution des nouvelles équipes qui opéreront dans le cadre de l’action C2. Les équipes cynophiles anti-empoisonnement sont essentielles pour prévenir et atténuer les effets des empoisonnements sur la faune grâce à leur capacité à identifier les appâts empoisonnés et les carcasses contenant des substances toxiques.

L’empoisonnement illégal est une menace terrible et sournoise, malheureusement encore très répandue en Italie et en Europe (sur ce lien, vous trouverez la carte des cas confirmés d’empoisonnement malveillant en Italie). Les principales victimes sont les carnivores et les oiseaux de proie, en particulier les vautours. Le poison n’empoisonne et ne tue pas seulement l’animal qui ingère l’appât empoisonné, mais aussi tous ceux qui mangent sa carcasse. Il constitue également une menace pour les chiens et les chats domestiques.

Journée d'entraînement pour l'unité canine anti-empoisonnement - Life Wolfalps EU