Thema - Loading
Life WolfAlps EU Life WolfAlps EU Life WolfAlps EU

C.3

Construire un partenariat solide : implication du monde de la chasse dans la compréhension de la dynamique prédateur-proie

Les chasseurs reprochent souvent aux prédateurs de réduire la disponibilité du gibier : c’est probablement la principale raison du conflit entre le loup et le monde de la chasse. Cependant, nous savons peu de choses sur l’impact réel de la pression des loups sur les populations de proies en Europe.

Cette action vise à déterminer la pression prédatrice du loup principalement sur la faune sauvage (mais aussi sur les animaux domestiques), en tenant compte des prélèvements humains à travers une collaboration avec des chasseurs locaux sur le terrain. La connaissance des interactions entre les loups et les proies sauvages et domestiques dans leur dimension écosystémique est une condition préalable pour disposer d’outils pratiques d’aide à la décision pour la gestion des espèces et du territoire. L’obtention de ce type de connaissances à travers un travail participatif est particulièrement efficace pour garantir la fiabilité des résultats et leur crédibilité.

L’action sera mise en œuvre par deux approches :

1. Évaluer les relations prédateurs-proies-chasseurs

Dans cette phase de travail de terrain, la participation du monde de la chasse et des opérateurs du secteur d’élevage et forestier est fondamentale. Le travail consistera à capturer et à équiper de colliers émetteurs VHF/GMS/GPS 1 à 4 loups et 10 individus par espèce de proie (ex: le chevreuil et le cerf) dans 4 zones: une en France, une en Italie et une en Slovénie où les loups et les proies sont présents, et une zone en Italie où il n’y a pas de loups, à utiliser comme zone de contrôle pour l’évaluation globale de l’impact du loup sur ses proies. 

2. Impliquer activement les chasseurs et leurs organisations dans le développement de l’action

Grâce à des réunions et à des ateliers avec les chasseurs, il sera possible de développer les compétences nécessaires pour mener les activités sur le terrain. Des sessions de formation seront organisées pour les chasseurs et le personnel dédiés à la capture de proies et au développement de l’étude dans chaque zone. L’implication et la contribution des chasseurs sont essentielles pour une diffusion crédible des résultats de l’étude au-delà des limites des zones d’évaluation, en collaboration avec les associations et les districts de chasseurs et à travers une campagne de communication dédiée.

Restez en contact

Abonnez-vous à la newsletter

Les dernières nouvelles du projet.

Life WolfAlps Life WolfAlps Life WolfAlps

VOUS AVEZ VU UN LOUP ?! FAITES-NOUS SAVOIR !